Accueil > Septembre 2008 > " David et les autres " de Donald Alarie

" David et les autres " de Donald Alarie

Récit :

Il se disait que l’être humain passait son temps à tenter de se maintenir en équilibre sur un fil invisible et que les vents mauvais traversant les ans ne l’aidaient en rien à y parvenir. Malgré tout, il y avait des moments de sérénité. Des instants presque magiques où la beauté s’imposait. Il avait même intitulé un de ses recueils de poème en prose : Le bonheur, parfois.

Qu’est-ce qu’une vie? Ce sont des gestes que l’on pose au jour le jour. Et puis des crises qui viennent bouleverser soudainement l’ordre des choses sans que nous soyons véritablement changés en profondeur. Nous sommes ce que nous sommes et bien malin qui pourrait modifier radicalement notre nature.

David est un écrivain. Il s’est donné à l’écriture sans faire d’éclat et sans rien attendre en retour. Sa plus grande joie a été de recevoir la lettre d’une femme qui lui  confessait que la lecture de ses poèmes lui avait permis d’aimer la vie de nouveau, elle qui avait songé au suicide.

Cette confession l’a convaincu que son travail n’était pas inutile. Comme sa vie peut-être, même si, à première vue, elle semblait plutôt quelconque. Mais quand on y regarde de près, on voit bien que David est resté fidèle à lui-même : il a consacré la plus grande partie de son existence à sa passion littéraire. Et puis, il a donné son temps à ceux et à celles qu’il chérissait plus que tout : sa fille Annie, son père, son petit-fils, et aussi Antoine, son vieil ami.  En somme, il s’est réalisé dans la discrétion et il a permis à d’autres, ses intimes mais aussi et surtout ses lecteurs, de découvrir, la part cachée de lui-même. La plus belle. Celle qui fait du bien…

Avis :

C’est un roman coup-de-poing. Un roman dont on sort avec des séquelles. D’abord, l’histoire de David est comme celle de bien des hommes de notre siècle. Violé par son professeur, ensuite un échec amoureux, un père dont il promet de s’occuper jusqu’à la fin de ces jours, la rencontre avec Johanne dont il se sépare quelques années plus tard.

David est écrivain. Un écrivain qui refuse toute mondanité, préférant laisser aller son ami Antoine recevoir le prix à sa place – en se faisant passer pour lui – , il refuse toute entrevue. Il a pris le métier d’auteur, car il pensait que son métier n’était que d’écrire et de ne pas faire le « service après-vente« . Puis on découvre que David a eu trois éditeurs, trois éditeurs avec une vision différente.

Sans raconter la fin du roman, c’est une oeuvre qui a mon sens, à le pouvoir de transmettre que tout est possible dans la vie. Que l’espoir est la source de toute victoire!

Le passage où il apprend au téléphone que son père est mort est très touchant et fera verser quelques larmes aux âmes sensibles.

Si vous aimez connaître les dessous de la naissance d’un roman (relation tendue avec les éditeurs, le processus de création parfois difficile), vous allez être touché par David et les autres.

Un roman très actuel, très bien écrit. Les dialogues sont riches et ne tombent jamais dans la banalité. Il se lit – pour ma part – en une seule soirée (115 pages), mais dont j’en aurai encore bien pris le double avec le même plaisir.

Un roman qui fait du bien.

À lire absolument !

Auteur :

Né à Montréal, Donald Alarie habite la région de Lanaudière depuis 1973. Il est l’auteur d’une vingtaine de volumes, des romans, des nouvelles, de la poésie. Ses plus récents titres sont: Au café ou ailleurs (2004), Au jour le jour (2006) et Todo está perdido, todo se vuelve a encontrar / Tout est perdu, tout est retrouvé (2006). On a pu aussi lire ses textes dans plusieurs revues dont Estuaire, Moebius, Combats, Brèves littéraires et XYZ. La revue de la nouvelle. Donald Alarie a reçu, en 2006, le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec (région de Lanaudière) pour l’ensemble de sa production littéraire.

Références :

Titre : David et les autres
Auteur : Donald Alarie
Éditeur : XYZ éditeur
ISBN : 978-2-89261-530-2
Prix : 20 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Septembre 2008
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :