Accueil > Octobre 2008 > " L’impossible retour de la France " de Jacques Portes

" L’impossible retour de la France " de Jacques Portes

Récit :

En 1855, pour la première fois depuis 1761, une corvette de la marine française, La Capricieuse, remonte le Saint-Laurent et suscite l’enthousiasme délirant des Canadiens français. Ce qui fait dire à Crémazie : « La France a toujours le coeur des gens de ce pays. » Très vite, la diplomatie française se trouve débordée par la ferveur de cet accueil, qui l’embarrasse plus qu’il ne l’enchante, car elle tient à préserver ses bonnes relations avec l’Empire britannique et le reste du Canada. Ce scénario se reproduira à quelques reprises et, particulièrement, en 1967 lors de la visite du général de Gaulle. Tout se passe comme si les Québécois aimaient s’abuser eux-mêmes et croire à un retour de leur mère patrie, qu’ils savent pourtant impossible. Dans ce petit livre, Jacques Portes met au jour les attitudes contradictoires des Québécois et des Français et montre que, si les relations entre les deux peuples se sont développées de façon constante depuis 1855, cela s’est fait en dehors de toute initiative politique et principalement par l’action des nombreux amis français du Québec.

Avis :

Les relations entre le Québec et la France ont toujours été fusionnelles et parfois déchirantes. Les Français aiment les Québécois et les Québécois aiment les Français même s’ils chialent souvent contre tout et rien.

Jacques Portes s’intéresse justement à ces relations fraternelles entre les deux continents.

Il apporte son regard très éclairé sur la venue du général de Gaulle en 1967 au Québec. D’ailleurs, ce dernier, est arrivé à Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel de la France pour arrivé au Québec, car il souhaitait que la France visite à ces cousins québécois.

Cet essai est réussi, même si cela manque de photos pour mieux comprendre le contexte de l’époque.

On prend un réel plaisir à se plonger dans cet essai.

À lire.

Auteur :

Jacques Portes, ancien coopérant français au Québec, est professeur d’histoire nord-américaine à l’Université de Paris-VIII et président national de l’Association des professeurs d’histoire et géographie (APHG). Ses recherches s’intéressent aux relations politiques et culturelles entre la France et le Québec, ainsi qu’à la culture de masse et à la démocratie aux États-Unis au XXe siècle. Il a notamment publié Lyndon Johnson. Le paradoxe américain (Payot, 2007) et Une génération américaine (Colin, 2004), de même que quelques articles portant sur le Québec, dont un sur les coopérants militaires français au Québec dans le collectif Histoire des relations internationales du Québec paru chez VLB éditeur en 2006.

Références :

Titre : L’impossible retour de la France
Auteur : Jacques Portes
Éditeur : VLB éditeur
ISBN : 978-2-8964-9011-0
Prix : 14,95 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Octobre 2008
  1. ysengrimus
    1 juillet 2009 à 11:00

    Il faut sortir Saint Pierre et Miquelon de son attentisme. Pas celui qu’on pense, mais enfin…

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/07/01/saint-pierre-et-miquelon-piege-a-con/

    Il faut surtout discuter la question… fermement mais sereinement…
    Paul Laurendeau

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :