Accueil > Octobre 2008 > " Passion et désenchantement du ministre Lapalme " de Claude Corbo

" Passion et désenchantement du ministre Lapalme " de Claude Corbo

Récit :

Le 3 septembre 1964, Georges-Émile Lapalme, ministre des Affaires culturelles, démissionne, éreinté et déçu par la politique culturelle de Jean Lesage. Dans un Québec en pleine Révolution tranquille, les vieux préjugés barrent encore la route aux artistes.

Claude Corbo utilise le théâtre pour raconter l’affrontement entre Lapalme et Lesage. Il met ainsi en lumière des enjeux d’une permanente actualité : la volonté réformatrice face à l’ambition personnelle, le destin des idées dans les jeux du pouvoir, la ruse et la franchise dans l’action politique, le rôle de l’État en matière de culture.

FRÉGAULT : Je n’ai pas besoin de votre appréciation du travail du ministre. C’est un excellent ministre qui connaît à fond ses dossiers.

DOLBEC : Il suffit pas de connaître ses dossiers.

FRÉGAULT : Non ! Ce qui est en cause, c’est votre propre incapacité d’apprécier l’importance des affaires culturelles.

DOLBEC : C’est à vous de la démontrer. La culture, c’est beau, mais il faut d’abord manger. Les gens ont bien d’autres soucis plus pressants. Le gouvernement doit s’occuper de tout le monde.

FRÉGAULT : Le gouvernement doit aussi s’occuper de bâtir l’avenir. (Silence).

Avis :

Même si les évènements se passent le 3 septembre 1964, ce texte rédigé en trois reprises (1990, 2000 et 2005) est en pleine actualité politique : les fameuses coupures dans la culture.

Claude Corbo écrit le quotidien de ces hommes politiques pour qui la culture a plus ou moins un sens, dans l’extrait qui suit, plusieurs organismes vont se reconnaître :

Pour le Salon du Livre, on va mettre 30 000 $ au lieu de 32 000 $. […] Les organisateurs pourront toujours trouver les 2 000 $ qui manquent.

L’auteur signe une pièce de théâtre, mais aussi un texte très actuel qui restera, selon moi, parmi les textes des plus percutants de cette année. À la fois cinglant et tendre, Corbo démontre en 150 pages les méfaits de la politique sur des hommes qui ne souhaitent que le pouvoir.

J’espère que ce texte sera enseigné aux étudiants en littérature et en théâtre. Un véritable texte accrocheur et actuel.

À lire…

Auteur :

Professeur titulaire de science politique à l’Université du Québec à Montréal, Claude Corbo est recteur de l’établissement depuis 2008, poste qu’il a occupé de 1986 à 1996.

Références :

Titre : Passion et désenchantement du ministre Lapalme
Auteur : Claude Corbo
Éditeur : Septentrion
ISBN : 978-2-89448-563-8
Prix : 15 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Octobre 2008
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :