Accueil > Novembre 2008 > " Quelques sujets de Sa Majesté " d’Yves Boisvert

" Quelques sujets de Sa Majesté " d’Yves Boisvert

Récit :

Entrer dans le « radioroman » d’Yves Boisvert, c’est faire une incursion dans un univers qui risque de bousculer les esprits bien pensants. Comme à son habitude, Boisvert n’y va pas avec le dos de la cuiller. Il frappe fort. Il dénonce. Il rue dans les brancards. Il crache les mots. Un lance-flamme.

Quelques sujets de Sa Majesté fait partie de ces livres inclassables. Ça peut ressembler à de la poésie, mais ça se présente comme un dialogue. C’est supposé parler du simple monde, mais ça charrie un vocabulaire pas piqué des vers. Boisvert qualifie son radioroman « d’hyperréalisme sémantique ». De fait, les mots y occupent toute la place. On est au cœur du langage sous toutes ses formes, de la plus recherchée à la plus populaire.

Ainsi, il nous plonge dans une recherche formelle aux antipodes du formalisme, car ce qui est visé, ce n’est pas la beauté en soi, mais la dénonciation sociale. Boisvert défend le monde ordinaire contre les gros brasseurs d’affaires.
C’est un cri de révolte, mais il a l’avantage d’être maîtrisé. Et on s’amuse devant les inventions de l’auteur, même si on sourcillé parfois à la lecture des propos tenus. Le fédéralisme se fait malmener. Et pas à peu près…

En somme, un poème-logorrhée qui charrie tout, y compris la merde.

Quelque chose comme un manifeste dialogué.

Avis :

Voici un livre jouissif. Il « brasse dans la cabane« , cet Yves Boisvert.

Ce « radioroman » est unique en son genre. D’abord, trois voix discutent de sujets comme la politique, mais d’une façon innovante. Par moment, je pensais lire une pièce de Michel Tremblay, tellement que les mots sont bien écrits, bien posés et surtout nous font réfléchir.

Peu de livres sont comme celui-ci, il est même unique en son genre. J’ai tout simplement adoré. J’espère qu’un jour, ce texte sera joué sur scène. Il prendra une tout autre dimension. Les mots de Boisvert seront alors au diapason de son apogée. Je l’espère de tout coeur.

À découvrir.

Auteur :

Yves Boisvert est né en Estrie au milieu du siècle dernier. Depuis le début de sa vie publique en 1973, les médias lui ont fait une réputation d’extrémiste du verbe. Certains de ses travaux ont été portés à l’écran et à la scène. Vétéran d’Octobre 1970, son engagement intellectuel est intimement lié aux mouvements de libération de son peuple.

Références :

Titre : Quelques sujets de Sa Majesté
Auteur : Yves Boisvert
Éditeur : XYZ Éditeur
ISBN : 978-2-89261-531-9
Prix : 22 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Novembre 2008
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :