Accueil > Décembre 2008 > " De la prison à la chambre " de Philippe Mottet

" De la prison à la chambre " de Philippe Mottet

Récit :

mottet

Car c’est à travers le local qu’on atteint l’universel, l’un n’existant pas sans l’autre. De même, le poète existe en livrant passage aux poètes d’avant lui, qu’il a lus et qu’il prolonge en reprenant le langage, souvent inconsciemment, par innutrition. Le poète est cette chambre d’écriture, cette nékuia gionienne où renaît l’Esprit.

Suivre Philippe Mottet, c’est accepter de se laisser guider les yeux fermés au coeur d’une réflexion d’une portée et d’une profondeur saisissantes. En s’interrogeant à « voix haute » sur les différentes frontières auxquelles doit faire face l’humain, l’essayiste réussit le pari de tracer, dans l’espace et dans le temps, un fil conducteur qui le mène des plus illustres penseurs de l’Histoire (Augustin, François d’Assise) aux poètes du 20e siècle (Miron, Artaud, Cohen), en passant par la mythologie grecque et la politique américaine. Abordant par le thème des frontières les questions de la transmission des savoirs, de l’identité, de l’enfance et de la guerre, entre autres, De la prison à la chambre se dévoile graduellement au lecteur conquis comme une magnifique confidence. Si l’auteur appuie ses réflexions sur sa propre expérience, c’est pour la relier à l’universalité des possibles humains. Le vécu d’un homme relève ici de l’exercice d’humilité face au temps qui passe et aux grands mystères qui ébranlent encore nos certitudes. C’est donc en réfléchissant aux limites de la création, en prenant comme exemple l’oeuvre de Paul Auster, ou en traitant avec toutes les nuances requises du passage de l’enfance à l’âge adulte, ou de la vie à la mort, que Philippe Mottet nous convie à un voyage délicieux, sérieux et complexe. Accepter de l’y suivre, c’est en ressortir grandi.

Avis :

Devant ce texte humainement très profond, le lecteur ne pourra qu’être sous l’admiration de Philippe Mottet. Une œuvre qui aborde les frontières humaines avec une telle puissance et une telle sagesse, que cela en devient inspirant.

L’essayiste explore ces frontières, a la fois avec du recul, mais s’insurge aussi contre certaines idées préconçues. Pour ma part, ce livre est un évènement littéraire en cette fin d’année. Un livre dont il ne faudra pas passer à côté.

Bien mieux qu’une soirée devant la télévision, Mottet réserve à ces lecteurs des sensations en dents de scie.

À découvrir et à posséder dans sa bibliothèque.

Auteur :

Philippe Mottet est né à Montréal. En 1990, après un voyage qui l’a conduit en Europe et au Proche-Orient, il s’inscrit à l’Université Laval, essentiellement pour apprendre le grec ancien afin de pouvoir lire les inscriptions taillées dans le marbre des monuments de la Grèce. Il se prendra cependant aux études et après un mémoire de maîtrise consacré aux citations grecques des Essais de Montaigne, il se rend en Provence, patrie de son père, où il rédige une thèse doctorale portant sur l’influence de la Grèce ancienne dans l’oeuvre romanesque de Jean Giono. En 1997, il commence à enseigner la littérature au Collège François-Xavier-Garneau (Québec). Outre des communications universitaires, il donne fréquemment des conférences et des formations en littérature à l’étranger (notamment à Paris, Varsovie, Alger, Buenos Aires…).

Références :

Titre : De la prison à la chambre
Auteur : Philippe Mottet
Éditeur : L’instant même
ISBN : 978-2-89502-271-8
Prix : 20 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Décembre 2008
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :