Accueil > Décembre 2008 > “ Victoire à l’italienne “ de John Grisham

“ Victoire à l’italienne “ de John Grisham

Récit :

grisham248 Rick Dockery, quarterback pour les Cleveland Browns, s’est fait virer de son équipe après avoir en un minimum de temps accumulé un maximum de fautes catastrophiques. Plus personne, aux États-Unis, ne veut de lui mais il n’imagine pas d’abandonner le football, qui est toute sa vie. Il supplie Arnie, son agent, de lui trouver une place, n’importe où… La première surprise de Rick est de découvrir qu’il existe une ligue de football américain en Italie, la deuxième est que l’improbable équipe des Panthers de Parme rêve d’un quarterback américain. Les autres surprises vont s’enchaîner sur un rythme d’enfer. Efficace et généreux, La Revanche est, autant qu’un livre de sport, une réjouissante comédie burlesque avec d’un côté un Américain sympathique et naïf qui ne sait rien de l’Europe et encore moins de l’Italie ; et de l’autre des Italiens fous de vins, de cuisine, d’amour et de football. Quand Grisham utilise sa virtuosité pour parler de ce qu’il aime, cela donne un livre léger et savoureux, aussi savoureux que le culatello parmesan – dont il décrit complaisamment la recette. Bâti tout en portraits rapides, dialogues frénétiques et actions fulgurantes, La Revanche a tout pour devenir un scénario de film-culte.

Avis :

Pour une des rares fois, le célébrissime auteur, John Grisham, s’écarte de ces romans qui lui ont valu du succès – des romans où la justice et les procès sont omniprésents – pour écrire un roman léger qui se déroule dans la NFL où un célèbre joueur va jouer en Italie pour terminer sa désolante carrière.

Deux seuls bémols :

1 – Le titre original est “Playing for pizza” (Jouer pour une pizza), en Europe il se nomme “La revanche”, ici au Québec “Victoire à l’italienne”. Personnellement, ma préférence va pour “Jouer pour une pizza” que le titre sortit ici au Québec.

2 – Ceux qui suivent régulièrement la NFL ne sauront pas dépayser avec les termes américains qui décrivent les emplacements sur le terrain, mais pour ceux qui connaissent moins le jeu – comme moi – j’aurai préféré sa traduction québécoise comme lorsque nous regardons la NFL sur RDS.

Même si ces deux bémols se sont qu’illusoires, il faut avouer une chose : Grisham a le don d’écrire des histoires pour le grand public et cela fonctionne à chaque fois. L’un des auteurs contemporains le plus lus dans le monde, vient de signer un autre succès sur toute la ligne.

À lire sans tarder.

Auteur :

Né en 1955, John Grisham a commencé sa carrière comme avocat. Passionné d’écriture, il écrivait à ses heures perdues. Avec La Firme, paru en 1991 et vendu à des millions d’exemplaires, il rencontra son premier grand succès. Depuis, il a vendu soixante millions d’exemplaires dans le monde et a écrit vingt romans dont L’Affaire Pélican, Le Maître du jeu, L’Associé, La Loi du plus faible, Le Testament, L’Héritage, Le Dernier Juré, Le Clandestin, L’Accusé et Le Contrat, tous publiés chez Robert Laffont.

Références :

Titre : Victoire à l’italienne
Auteur : John Grisham
Éditeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-11097-3

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Décembre 2008
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :