Accueil > Janvier 2009 > “ Joies “ d’Anne Guilbault

“ Joies “ d’Anne Guilbault

Récit :

Puis tout à coup le manque se fait net. Et me transperce le constat que, pendant quelques instants, j’ai vécu sans penser à Georgie. Cette pensée est pire – une vie possible sans elle? – que l’état de manque dans lequel me plonge sa disparition. Je me frappe la tête souvent. Pour être sûr de ne pas oublier ce vers quoi je tends.

Le narrateur aime passionnément sa sœur, Georgie. Il la cherche partout dans la ville après s’être enfui de l’hôpital psychiatrique où l’on essayait de lui faire retrouver la mémoire et la parole, perdues dans des circonstances tragiques. Il ne peut que crier, et son cerveau ne restitue  que des images discontinues, qui nous hantent longtemps après qu’on a refermé le livre. Certaines sont joyeuses, comme celle d’un  cirque, mais plusieurs  sont inquiétantes : un homme brûlé à la fenêtre, des femmes de verre qui se brisent, une auto qui fonce dans un mur… Les plus terribles sont celles de gens qui tombent, encore et encore, et les plus obsédantes, celles de sa sœur: Georgie qui tient sa main, Georgie qui grimpe aux arbres, Georgie « transformée en musique », qui danse autour d’un feu, Georgie qui donne de l’argent aux clochards, Georgie dans sa robe rouge, Georgie blottie contre une vieille gitane, Georgie sur un pont… Mais où est-elle donc?

Avis :

Un petit roman de 95 pages risque de susciter beaucoup d’attention auprès des lecteurs. Le roman “Joies”, est une belle découverte de l’année 2009.

D’abord, vous serez surpris par le narrateur qui aime sa soeur plus que tout, d’ailleurs il la cherche partout, l’auteure installe son personnage avec une telle facilité qu’il devient presque notre ami. Un ami qui nous raconte autour d’une table son histoire.

En second, son style littéraire est poétique. Même si certains passages, m’ont semblé un peu lassant, mais ce bémol s’oublie très vite après quelques chapitres. Elle écrit avec intensité et la puissance de ces mots fait de ce livre, un réel petit bijou à lire.

Guilbaut, aime provoquer son lecteur pour l’embarquer dans une histoire qui tient la route du début à la fin.

“Joies” est un roman à découvrir sans hésiter.

Auteure :

Anne Guilbault est née à Québec. Elle détient un doctorat en littérature québécoise (avec thèse en création littéraire) de l’Université Laval et elle enseigne la littérature au Collège François-Xavier-Garneau depuis 2000. Elle a publié quatre romans : Les citadines, aux éditions du Septentrion en 1995, Loretta, aux éditions Beaumont en 1999, La cour, aux éditions Maelström, en  Belgique, en 2003 et On vit drôle, coécrit avec Otto Ganz, un auteur belge, et coédité par les éditions Maelström (Bruxelles) et Adage (Montréal).

Références :

Titre : Joies
Auteure : Anne Guilbault
Éditeur : XYZ Éditeur
ISBN : 978-2-89261-542-5
Prix : 20 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Janvier 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :