Accueil > Février 2009 > “ Périls blancs “ de Robert G. Roy

“ Périls blancs “ de Robert G. Roy

Récit :

perilsblancs Tout le monde le connaît sous le sobriquet de «Capitaine Jack». En réalité son nom est Jacob Laddeerdale, propriétaire d’un vieux bateau de pêche.

Un mystérieux personnage le contacte pour lui proposer un voyage d’exploration dans le Grand Nord canadien. Durant ce voyage surviennent une suite de dangers, d’espionnage et de rebondissements. Le capitaine et son équipage ont failli perdre la vie.

À la suite de toutes ces péripéties et de ces nombreux dangers au cœur d’une nature hostile et sauvage, une amitié solide se forme alors qu’une autre est détruite. Grâce à la force de caractère du capitaine Jack ainsi que de son nouvel ami Mike, le voyage se termine agréablement à Vancouver.

Une longue aventure qui passionnera les jeunes et les moins jeunes.

Avis :

D’abord, il faut dire que ce roman est le respect d’un homme pour la mer.

À la manière du navigateur Olivier de Kersausson, Robert G. Roy a écrit un roman subtil et émouvant.

Si vous aimez la mer, connaître la solitude des marins et surtout le rapport fusionnel entre un homme et la mer, ce livre est essentiel dans votre bibliothèque.

Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de publier un premier roman, cher Robert G. Roy? Seul, vous connaissez la réponse. Vous captivez le lecteur seulement deux pages pour l’emmener dans une exploration du Grand Nord canadien des plus captivants.

Oui, c’est un premier roman. Oui, l’écriture n’est pas encore arrivée à sa pleine maturité, mais cette prémisse en vaut le détour, car le lecteur n’aura qu’une seule envie : vouloir partir en exploration sur les traces de “Capitaine Jack”.

Belle découverte!

Auteur :

Robert G. Roy a été tout à tour enseignant, homme d’affaires et agent des pêcheries pour le gouvernement canadien. C’est un homme de cœur avec un très grand respect de la nature et de l’environnement. Il adore raconter des histoires à ses enfants et petits enfants Depuis sa retraite prise en 2005, il se consacre à sa nouvelle vocation, celle d’écrire. PÉRILS BLANCS est son premier roman.

Références :

Titre : Périls blancs
Auteur : Robert G. Roy
Éditeur : Marcel Broquet
ISBN : 978-2-923715025

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Février 2009
  1. reine gagne
    19 février 2009 à 1:40

    Cher Robert

    Je n, ai pas encore lu ton livre mais je te felicite pour ton courage. J ai hâte de le lire.

    Merci et á bientôt, j espere.

    Ta cousine,

    Reine Gagne

  2. Fernando boulay
    21 février 2009 à 4:13

    Cher Robert,
    Félécitations -ton travail devient un plus pour l’Acadie,ta paroisse natale de Kedgewick et ta famille.Espérons que ton exemple suscitera l’élan nécessaire pour que d’autres talents en veilleuse se manifeste.Je voudrais par le fait meme souligner le talent exceptionnel comme artiste peintre de ta soeur Micheline.
    Fernando & Winifred

  3. 22 février 2009 à 1:51

    Robert, Fier acadien que tu es, tu fais honneur à ta famille et à l’Acadie. Je connaissais la profondeur de ta pensée et la beauté de tes poèmes mais je ne réalisais pas combien grand est ton talent pour l’écriture. Ton livre, rempli de rebonsissements, m’a bien fait sourire. Je t’y reconnaissait! Je suis tellement heureuse et tellement fière de mon grand frère. Tu mérites tout le succès que ce livre t’apportera.

    Mi

  4. Lyse Bélanger
    20 mars 2009 à 3:58

    Cher Robert,

    Je viens de terminer la lecture de Périls Blancs que j’ai lu d’une seule traite. J’ai pu ainsi voyager, confortablement installée, avec le capitaine Jack et son équipage dans un fameux périple dans le Grand Nord Canadien. Tu m’as m’a fait découvrir plusieurs endroits et îles inconnus de moi et les dangers inhérents de ces périples. Tu abordes également l’enjeu des eaux territoriales canadiennes qui, à mon avis, ne devrait pas rester lettre morte encore bien longtemps sous peine de nous les faire ravir.
    Un seul bémol concernant ton livre. J’aurais apprécié une carte plus détaillée afin d’y trouver les îles Somerset, Prince-de-Galles, etc. pour suivre plus aisément le parcours.

    Toutes mes félicitations. J’aimerais bien retrouver le capitaine Jack dans un avenir rapproché.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :