Accueil > Février 2009 > “ Rue des mensonges “ de Joy Fielding

“ Rue des mensonges “ de Joy Fielding

Récit :

ruemensonges Envoûtée, hypnotisée par Brad Fisher, Jamie est prête à le suivre au bout du monde alors qu’elle vient à peine de le rencontrer. Il veut l’emmener dans l’Ohio, à Mad River Road, pour lui présenter, dit-il, son fils installé chez son ex-femme. Mais c’est vers l’obscurité qu’il va la conduire, dans une rue où l’heure de la vengeance a sonné…  À Mad River Road, deux femmes voisines, Emma et Lily – toutes deux trentenaires, mères célibataires et se disant respectivement divorcée et veuve –, ressemblent trait pour trait à la description de l’ex-femme de Brad. Emma peine à dissimuler un lourd secret : des éléments disparates, incohérents, jettent le discrédit sur son histoire. Lily, qui aspire à devenir écrivain, voudrait en éclaircir les zones d’ombre. Elle semble bien placée pour comprendre le besoin d’Emma de tenir à distance un douloureux passé, comme si le sien n’avait pas fini de la hanter…

Avis :

Depuis “Grande Avenue” paru en 2003, je suis fan de cette auteure qui est très prolifique. Donc, j’attendais avec impatience son nouveau roman. Le plaisir n’a pas été complètement au rendez-vous. D’origine canadienne, Joy Fielding arrive avec son dernier opus “Rue des mensonges”. Même si le roman commence très lentement et où le le réel suspense commence au tiers du roman, elle arrive néanmoins à imposer son style bien particulier qui pour une fois manque de souffle et surtout d’ingéniosité dans la construction et l’élaboration de ces personnages.

Ce thriller manque d’envergure, même si l’histoire avait tous les ingrédients pour passer un agréable moment et ainsi entretenir les plus belles passions chez le lecteur, “Rue des mensonges” ne s’imposera pas comme un roman de références chez cette auteure. On reste sur sa faim!

Quelques 100 pages de plus ainsi qu’une police de caractères plus élaborée, auraient été judicieuses.

Réservé aux amateurs du genre.

Auteure :

Joy Fielding rêvait d’être une vedette de cinéma. Elle a exercé mille et un métiers et joué dans une vingtaine de pièces de théâtre avant de venir à la littérature… bien qu’elle ait soumis sa première nouvelle à un magazine dès l’âge de huit ans ! Canadienne, mariée et mère de deux grandes filles, Joy Fielding partage son temps entre Toronto et Palm Beach. Après Grande Avenue (2003), Jardin secret (2004), Lost (2006) et Si tu reviens (2008), Joy Fielding a su conquérir les lecteurs français.

Références :

Titre : Rue des mensonges
Auteure : Joy Fielding
Éditeur  : Robert Laffont / Best-Sellers
ISBN : 978-2-221-10697-6

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Février 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :