Accueil > Mars 2009 > “ La fin des bonnes manières “ de Francesca Marciano

“ La fin des bonnes manières “ de Francesca Marciano

Récit :

9782714444776Partiellement autobiographique, un roman aussi profond que violent sur la confrontation brutale de deux mondes. Le portrait d’une femme livrée à elle-même au cœur du chaos ; un témoignage plein de pudeur et d’émotion sur la situation des Afghanes. Maria, trente-deux ans, est photographe à Milan. Alors qu’elle avait renoncé au reportage depuis des années, elle accepte, presque par défi, d’accompagner une journaliste anglaise en Afghanistan pour enquêter sur l’alarmante recrudescence des suicides des femmes. C’est presque confiante qu’elle s’envole pour Kaboul : elle sort tout juste d’un hallucinant stage de survie qui l’a aguerrie, croit-elle, à toutes les situations. Mais sur place, Maria réalise que rien ne pouvait la préparer au choc de ce pays en pleine dévastation : immeubles en ruine, rues désertes ; bars pour étrangers servant de repaire aux marchands d’armes, aux mercenaires et aux espions ; villages pachtounes où sévissent encore les lois tribales ; et, au milieu de cette débâcle, les femmes, aujourd’hui comme hier, victimes de la loi des hommes. La fin d’une civilisation ? La fin d’un monde. La fin des bonnes manières…

Avis :

Derrière ce roman grand public, se dissimule un message militantisme pour la situation des femmes en Afghanistan. À quelques reprises, la partie militantisme surpasse la portion romanesque sans l’étouffer.

À la manière d’un roman surfant sur le reportage journalistique, l’auteure italienne, Francesca Marciano, nous fait pénétrer dans le quotidien de ces femmes qui n’ont aucun droit. Les hommes font la loi et la femme subit immanquablement les représailles de leurs agissements dévastateurs au nom de leurs folies meurtrières.

Marciano réussi des dialogues qui sont très riches, avec une ouverture d’esprit magnifique, ils fonctionnent au quart de tour, car ils sont mordants et tendres à la fois. Le bémol est certes la situation politique afghane qui est traitée que partiellement sans vraiment toucher le sujet dans le fond. Mais est-ce le devoir du roman d’approfondir ces sujets d’actualités? Je ne le pense pas.

Ce roman est à découvrir.

Auteure :

De nationalité italienne, Francesca Marciano écrit en anglais. Elle a réalisé plusieurs films et de nombreux documentaires pour la télévision. Depuis 1986, elle partage son temps entre Rome et le Kenya. L’Africaine, son premier roman (Belfond, 1999; Pocket, 2000), a été sélectionné par le New York Times parmi les meilleurs livres parus en 1998. Après Casa Rossa (Belfond, 2003; Pocket, 2005), La Fin des bonnes manières est son troisième roman.

Références :

Titre : La fin des bonnes manières
Auteure : Francesca Marciano
Éditeur : Belfond
ISBN : 978-2-7144-4477-6

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Mars 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :