Accueil > Mars 2009 > “ Plume de fauvette “ d’André Provonost

“ Plume de fauvette “ d’André Provonost

Récit :

La fille des Étoiles, fixée chez Blanche depuis l’avant-veille, flânait au soleil avec ses jumeaux, les petits Chef et Kimberly. L’après-midi battait son plein. Johnny était chez Jean-Marie, ravi d’avoir trouvé un moteur pour sa Pontiac. Violette pondait l’éditorial de son prochain numéro du Sexe controversé. Sentier Lumineux, magnifique à observer, affûtait son couteau à poisson. Jack sifflait dans un brin d’herbe. Bref, rien ne laissait présager les débuts d’une révolution qui, irrévocablement, allait bouleverser la marche de l’Histoire.

Alors que les citoyens du Bord-de-l’Eau vivent un drame sans précédent, à savoir la rupture annoncée entre Maude et Johnny, ce qui signifierait le cas échéant rien de moins que la mort de l’Amour lui-même, pourquoi faut-il qu’un autre événement d’une aussi grave conséquence vienne bousculer leur quotidien ?Le vieil érable qui donne derrière le Lonely Teardrop Chinese Restaurant, dans la partie supérieure de l’Épaule boisée, a été coupé net. Ce geste d’une sauvagerie innommable provoque la colère de Maude et des anciennes Playmates. Une coalition se noue qui aboutira à une Déclaration unilatérale de l’indépendance, un geste, nous rappelle le narrateur avec un à-propos évident, qui s’apparente à celui de « la guerre de Sécession entre le Nord et le Sud des États-Unis  ». Au Bord-de-l’Eau, il faut le savoir, chaque acte posé a une valeur fondatrice. André Pronovost, avec un doigté qui l’apparente à Marcel Pagnol par l’humour, le ton et l’humanité (mais aussi dans l’exagération!), nous présente le petit monde du Bord-de-l’Eau, là où chaque individu joue le rôle principal. C’est le cas, bien sûr, de Maxime Lamouche, l’as reporter du Courrier local, mais aussi celui de Lassie, elle qui passe à tout moment de la joie à la tristesse, car on a beau appartenir à l’espèce canine, on n’en est pas pour autant sans émotions, nom d’un chien.

Avis :

Plume de fauvette” est le nouveau roman d’André Provonost. Une œuvre réussie, même si parfois le fil conducteur tient sur un fil très mince, mais le lecteur entrera dans cette fabuleuse histoire qui l’enivrera du début à la fin.

C’est à partir du dixième chapitre que l’histoire prend tout son envol. Un envol voluptueux, délicat et avec l’humour qui est parsemé à chaque chapitre.

Le style littéraire de l’auteur n’a rien perdu de son flegme, il captive en quelques lignes son lecteur sans ne jamais le perdre en court de route. Un roman qui en plus de faire passer un message historique, fera passer du bon temps à ces nombreux lecteurs.

Lire André Provonost, c’est lire un roman qui traduit le temps présent d’une façon remarquable.

À découvrir.

Auteur :

André Pronovost est né à Saint-Vincent-de-Paul, Québec, en 1941. Il possède une maîtrise en psychologie expérimentale. En 1978, il a parcouru d’un bout à l’autre le sentier des Appalaches.

Références :

Titre : Plume de fauvette
Auteur : André Provonost
Éditeur : XYZ Éditeur
ISBN : 978-289261-548-7
Prix : 23 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Mars 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :