Accueil > Avril 2009 > “ Les billets de Maxence “ de Fernand Gagnon

“ Les billets de Maxence “ de Fernand Gagnon

Récit :

Entre 1939 et 1944, un certain Maxence publie dans le quotidien trifluvien des billets d’humeur. Durant cette période, Trois-Rivières est toujours le fief de Maurice Duplessis, mais le «Chef» a repris son rôle de leader de l’opposition officielle. C’est une ville ouvrière, besogneuse, à l’image du reste de la province, mais aussi «la ville de la liberté». Trois-Rivières, «mollement assise au bord du fleuve qui coule à ses pieds, mène une vie paisible et sans fracas» nous écrit Maxence. À Trois-Rivières comme ailleurs c’est l’époque de la censure, du rationnement, des efforts de guerre. C’est aussi le temps des suffragettes qui militent encore au Québec pour obtenir le droit de vote. Maxence, c’est nul autre que Fernand Gagnon, reporter, chroniqueur municipal, courriériste parlementaire, éditorialiste, rédacteur en chef et directeur-gérant du quotidien Le Nouvelliste de 1955 à 1958.

Parmi les grands problèmes dont se préoccupent, sans les solutionner, les meilleurs cerveaux, les sociologues, les politiciens et les économistes, se trouve le travail féminin. À débattre cette brûlante question, on ne réalise d’ailleurs que trop sa complexité décevante. Le travail féminin restera le sujet de conférence le plus passionnant, la controverse préférée des guérisseurs de la plaie du chômage. Indispensable au foyer, la femme est un luxe au bureau, un luxe dont on ne saurait se passer. Je gage que ceux qui m’auront lu jusqu’ici iront penser que je parle ainsi parce que les femmes ont maintenant le droit de vote. Maxence, le 18 avril 1940.

Avis :

Pierre Gagnon, fils de Fernand Gagnon – alias Maxence – viens de rendre un bel hommage à son père, en publiant ces textes parut dans le journal “Le nouvelliste” de Trois-Rivières. Les éditions Septentrion viennent d’inscrire Fernand Gagnon au rang des immortels. Même si Maxence n’a connu qu’un succès, disons, local de ces billets d’humeur, aujourd’hui c’est tout le Québec qui peut prendre connaissance de l’oeuvre colossale de Gagnon. Je ne sais pas si parce que je suis journaliste, mais “Les billets de Maxence” m’ont interpellé. Je me suis dit qu’à cette époque la presse était encore libre d’écrire ce qu’elle souhaitait, sans complaisance. Ce livre est une trace historique de 1939 à 1944 d’un homme aux multiples talents qui possédait une réelle plume littéraire. Je me suis même demandé pourquoi Gagnon n’avait jamais pensé écrire un jour un roman. Son écriture m’a fait réellement penser à Georges Simenon lorsqu’il écrivait son journal. Je regrette que les journaux aient perdu cette spontanéité dans l’écriture, certains éditorialistes devraient en prendre de la graine en lisant ce livre qui est plus que charmant. Je suis admiratif devant ce talent qu’avait Fernand Gagnon. Un livre inattendu et tellement enrichissant. Ce sont des billets qui ne me lasseront jamais de relire un jour. Magnifique!

Auteur :

Fernand Gagnon est né à Trois-Rivières le 4 septembre 1913. Sa carrière de journaliste au quotidien Le Nouvelliste débute en septembre 1939. Il occupera tour à tour les fonctions de reporter, de chroniqueur municipal, de chef de pupitre, d’éditorialiste, de rédacteur en chef et de gérant de la rédaction. Fernand Gagnon fut aussi courriériste parlementaire à Québec de 1948 à 1950. Il a été le directeur-gérant du journal de 1955 à 1958. Fernand Gagnon s’est retiré prématurément en juin 1975 en raison de la maladie. Il est décédé le 17 juillet 1988.

Références :

Titre : Les billets de Maxence
Auteur : Fernand Gagnon
Éditeur : Septentrion
ISBN : 978-2-89448-574-3
Prix : 29,95 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Avril 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :