Archive

Archive for 10 avril 2009

“ Les liens invisibles “ de Manon Lacroix + entrevue

10 avril 2009 1 commentaire

Récit :

invisibles Vous avez peur de la mort ou elle vous a côtoyé de près et vous êtes intrigué par l’après-vie ou l’au-delà. La magie de la vie fait partie de vos croyances et la tentation de vous ouvrir à l’invisible est présente. Cherchant des réponses sur la mort d’un proche, vous espérez aussi rejoindre un jour vos bien-aimés disparus.

● ● ●

Voici enfin un livre qui répond aux interrogations que plusieurs d’entre nous se posent sur le monde des entités invisibles et qui, jusqu’ici, sont peut-être restées sans réponses. Grâce aux témoignages de plusieurs personnes qui ont vécu une communication avec leurs défunts, il nous est maintenant possible de croire que la vie se poursuit au-delà de la mort.

Avis :

Dialoguer avec l’au-delà, avec ces êtres disparus qui nous sont proches, est une chose où les sceptiques sont bien plus nombreux que ceux qui y croient. Je fais partie de ceux qui sont sceptiques. À la lecture de ce récit, très bien écrit par Manon Lacroix, elle démontre par sa propre expérience et celles de différentes personnes ayant eu recours à ce médium-spirite du nom de Lise T., que les défunts nous parlent. Les preuves sont troublantes. À tel point que nos propres croyances judéo-chrétiennes se remettent en question. Dans ce récit, Manon Lacroix, n’essaye pas de nous convaincre, c’est à nous-mêmes de faire notre propre cheminement, à nous questionner sur cela. Les témoignages viennent enrichir cette expérience unique. Un livre émouvant et unique en soi. À lire sans hésiter!

Auteure :
lacroix Psychothérapeute et sociologue, s’inspirant également de son expertise en journalisme, Manon Lacroix réussit cette fois à s’introduire dans le monde fascinant et incroyable d’une médium spirite qui n’a qu’une seule ambition : communiquer aux autres les nombreux messages que leurs bien-aimés disparus souhaitent leur transmettre. L’Auteure a publié en 2007 chez Les Éditions la Semaine son premier livre « Chéri, c’est assez! » qui s’est vendu à plus de 3000 exemplaires et qui a bénéficié d’une excellente couverture médiatique.

Références :

Titre : Les liens invisibles
Auteure : Manon Lacroix
Éditeur : Éditions Café Crème
ISBN : 978-2-923644-16-5
Prix : 19,95 $

———————–

Entrevue audio

Cliquez sur le logo ci-dessous pour écouter l’entrevue en format MP3.

Bonne écoute!

Podcast_CTAP_small

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Avril 2009

“ Une jeune femme en guerre – Tome 3 : Jacques ou Les Échos d’une voix “ de Maryse Rouy + entrevue

10 avril 2009 1 commentaire

Récit :

guerre Alors qu’il avait servi jusque-là dans l’aviation canadienne, Jacques est recruté, au début de l’année 1944, par le Special operation executive. Formés par l’armée anglaise, ces agents spéciaux vont prêter main-forte aux résistants des pays européens occupés par l’Allemagne. C’est ainsi que Jacques, quelques jours avant le débarquement, est parachuté dans un village du sud de la France avec une cargaison d’armes dont il doit enseigner le maniement à un groupe de maquisards. Alors qu’il aurait dû repartir aussitôt après avoir rempli cette mission, un concours de circonstances l’en empêche et l’oblige à s’intégrer à la vie de ce village bouleversé par une enquête policière. Jacques fait la connaissance d’une jeune femme dont il s’éprend au point de faire avec elle des projets d’avenir…

Avis :

Ce troisième tome était attendu par les lecteurs fidèles de Maryse Rouy qui se passionne pour cette saga d’”Une jeune femme en guerre”. Pour ce troisième volume, elle quitte le Québec et l’Italie pour le sud de la France, d’où elle est originaire. Un auteur m’avait dit un jour : “Le premier tome est un succès d’estime, le second est un succès et les suivants sont des succès qui traduisent l’amour des lecteurs pour notre œuvre”. Il avait bien raison, car Maryse Rouy est une auteure qui gagne chacun de ces lecteurs par la force de son écriture et aussi par l’authenticité de ces faits. En quelques lignes, elle plonge son lecteur dans le sud de la France avec une émotion, mais aussi avec tout le passé historique de ces personnages qui encore une fois sont enrichissants. La passionnée d’histoire qu’elle est, elle met en avant une partie de l’histoire peu connue du Québec : les Québécois qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale. Si vous cherchez le Max Gallo au féminin, ne cherchez plus, elle se nomme : Maryse Rouy. Maryse Rouy réussit encore une fois son but : donner de l’émotion à ces lecteurs. Un roman excellent, un roman indispensable.

Auteure :

Après avoir longtemps conjugué l’enseignement et l’écriture de romans, Maryse Rouy se consacre aujourd’hui exclusivement à son métier de romancière, ce qui réjouira tous ceux qui ont lu ses grands romans historiques, notamment Azalaïs ou la Vie courtoise, Mary l’Irlandaise et Au nom de Compostelle. Avec la tétralogie Une jeune femme en guerre, l’auteure nous offre une oeuvre poignante au coeur de laquelle de jeunes Québécois vivent avec intensité le moment de grand changement que fut la Seconde Guerre mondiale.

Références :

Titre : Une jeune femme en guerre – Tome 3 : Jacques ou Les Échos d’une voix 
Auteure : Maryse Rouy
Éditeur : Québec Amérique
ISBN : 978-2-7644-0676-2
Prix : 24,95 $

———————–

Entrevue audio

Cliquez sur le logo ci-dessous pour écouter l’entrevue en format MP3.

Bonne écoute!

Podcast_CTAP_small

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Catégories :Avril 2009

Nouvelle DG au Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean

s671754197_845661_1594 Je me permets de féliciter publiquement Sylvie Marcoux qui est devenue depuis quelques jours la nouvelle directrice générale du Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette femme de cœur et de passion, aussi auteure de romans jeunesses, prend la direction d’un salon très apprécier par les visiteurs, mais aussi par les auteurs.

Je lui souhaite tout le bonheur dans ces nouvelles fonctions.

Félicitation Sylvie !!!!

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Catégories :Avril 2009

“ L’art de défendre ses opinions “ de Louis Cornellier

Récit :

« Si chacun a le droit d’émettre des opinions, écrivait le regretté Pierre Bourgault, il n’est pas vrai qu’elles se valent toutes, loin de là. » Comment, cela admis, distinguer les bonnes des mauvaises ? L’art de défendre ses opinions expliqué à tout le monde explore ce fascinant univers de la quête de la vérité par la discussion. Journaliste et professeur, Louis Cornellier offre avec cet essai les outils essentiels pour que tous puissent participer à un débat sans se faire écraser par les arguments de leurs adversaires. En introduction, l’auteur donne rapidement le ton. « Les gens qui n’ont jamais d’opinion sont mortellement ennuyeux, écrit-il. Dès qu’une discussion s’enclenche, ils se taisent ou affirment que cela ne les intéresse pas. Ce ne sont pas des interlocuteurs stimulants. » Une déclaration mordante qui ne peut qu’inciter les lecteurs à se forger des opinions défendables. Cet ouvrage, pour ce faire, vulgarise, démystifie et revalorise la rhétorique, souvent méprisée et associée à la sophistique. On passe ensuite en revue tous les éléments essentiels à la formation d’une opinion, à commencer par la typologie des arguments. De nature multiple, ces derniers n’ont pas tous la même importance, selon qu’ils font référence à une anecdote personnelle, à des valeurs fondamentales, ou qu’ils s’appuient sur des résultats d’études. Suit une claire et solide explication des modèles argumentatifs par l’exemple de trois textes journalistiques respectivement écrits par André Pratte, Franco Nuovo et l’auteur lui-même. Rien de mieux pour faire comprendre une matière que se reporter à des exemples simples et concrets. L’ouvrage se termine brillamment par un clin d’oeil aux stratagèmes expliqués dans L’art d’avoir toujours raison d’Arthur Schopenhauer et au point de vue de l’analyste du discours social Marc Angenot, qui remet en question la possibilité même de convaincre autrui. Avec L’art de défendre ses opinions expliqué à tout le monde, Louis Cornellier invite ses concitoyens à devenir de redoutables débatteurs et à enrichir le débat public.

Avis :

Puisque le livre se nomme “L’art de défendre ses opinions”, je vais me permettre de défendre la mienne dans cette chronique. Nous vivons dans un pays où les lecteurs ne sont pas de grands lecteurs. Lorsqu’un critique littéraire se permet de raconter la fin des livres, je trouve que cela, n’est pas rendre service aux lecteurs. Je parle ici de Desmeules ou encore de Fessou qui sont les champions dans ce domaine.

Mais revenons à Louis Cornellier, après lecture de cet essai très bien conçu, il explique avec un brio l’art de défendre ses opinions. Même si le sous-titre est “expliqué à tout le monde”, je conseillerai même ce livre aux membres de certains conseils d’administration qui parfois n’osent pas mettre leurs idées en avant et ainsi préférant se taire.

D’une manière didactique et éclairée, on ressent chez lui sa passion d’enseigner, cet art verbal est parfois difficile pour certains d’entre nous. S’exprimer en public est un don, défendre ses opinions en est un autre. Mais toute vérité est ce bon à dire?

À lire sans hésiter.

Auteur :

Louis Cornellier enseigne la littérature au Cégep régional de Lanaudière, à Joliette. Il fait la critique des essais québécois au Devoir depuis 1998 et est chroniqueur à l’hebdomadaire lanaudois L’Action. Il a publié trois recueils de poésie et plusieurs essais.

Références :

Titre : L’art de défendre ses opinions
Auteur : Louis Cornellier
Éditeur : VLB éditeur
ISBN : 9782896490738
Prix : 14,95 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Catégories :Avril 2009