Accueil > Mai 2009 > “ Le chat proverbial “ de Hans-Jürgen Greif

“ Le chat proverbial “ de Hans-Jürgen Greif

Récit :

Mise en page 1

Quand l’homme apparut sur la Terre, le chat était déjà là, exactement sous la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. De temps en temps, il oublie sa retenue et nous accorde une trop grande confiance. En ces moments, il montre ce dont il est capable. Parfois, il ensorcelle son entourage. Sa nature lui dit que son aide mérite une récompense. En cela, il ressemble beaucoup aux humains. N’oublions jamais qu’un chat agit presque toujours dans son propre intérêt. S’il lui arrive de tomber dans le piège de la ruse humaine, ou si son jugement est erroné, il se replie, sombre dans la déprime. Après quoi il redevient ce qu’il a toujours été.

On dit parfois, et les vrais amoureux des chats le savent, que ces fascinantes bêtes ne vivent pas chez nous ; au contraire, ce sont elles qui nous tolèrent. Les onze histoires qui forment Le chat proverbial ne peuvent que confirmer ce fait. Par un habile jeu de boucle, avec un langage aussi précis que délicieux, Hans-Jürgen Greif raconte des vies humaines, individuelles ou collectives, qui finalement n’ont de sens que lorsqu’elles sont placées en contexte félin. Alors que c’est bien d’hommes et de femmes qu’il est question ici, leurs vies semblent vides et décousues lorsque la présence des chats est évacuée. De Marcel, le chat mélomane et critique d’opéra redoutable (« N’appelle pas le chat pour mettre d’accord deux oiseaux ») à Pastille, la chatte de Christiane et Albert (« Le lait couvert n’est pas lapé par le chat »), en passant par la résolution du mystère du joueur de flûte de Hameln en 1284 (« À bon chat bon rat »), les histoires relatées dans Le chat proverbial traversent le temps et l’espace. Comme un compagnon de vie, le chat accompagne ces pages d’une présence rassurante, constante. Il les traverse discrètement et sans laisser de traces, tout en sachant fort bien que c’est grâce à lui que ce livre existe, et non le contraire…

Avis :

J’avais adoré “Le jugement”, son précédent roman paru l’année dernière. Lire de nouveau Greif, était pour ma part un bon présage de lecture exceptionnelle. Ces onze petites nouvelles forment un ensemble félin majestueusement écrit par un auteur allemand rempli de talent. Toutes ces nouvelles commencent par un proverbe ayant pour thème le chat. Les meilleures nouvelles sont pour moi : “À chat repu le derrière de la souris pue”, “À bon chat bon rat” et “Le lait couvert n’est pas lapé par le chat”. Ce sont de petites nouvelles à lire sans hésiter.

Auteur :

Né en Allemagne, Hans-Jürgen Greif vit à Québec depuis plus de trente ans. Retraité depuis peu de l’Université Laval, où il a enseigné les littératures allemande et française, il dispense toujours des cours de phonétique orthophonique allemande aux chanteurs du Conservatoire de Québec. Si sa langue première est l’allemand, c’est en français qu’il écrit. Mis en nomination au Prix du Gouverneur général pour L’autre Pandore (Leméac, 1990), Hans-Jürgen Greif a fait paraître un recueil de nouvelles, Solistes, et trois romans à L’instant même : Orfeo (Prix littéraire du Salon international du livre de Québec), La bonbonnière en collaboration avec Guy Boivin et Le jugement (finaliste du Prix littéraire Ville de Québec / Salon international du livre de Québec).

Références :

Titre : Le chat proverbial
Auteur : Hans-Jürgen Greif
Éditeur : L’instant même
ISBN : 978-2-89502-279-4
Prix : 25 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Mai 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :