Accueil > Juillet 2009 > “ Pointe Maligne : L’infiniment oubliée ” de Nicole V. Champeau

“ Pointe Maligne : L’infiniment oubliée ” de Nicole V. Champeau

Récit :

8256_150 Pointe Maligne. L’infiniment oubliée met en situation le fleuve Saint-Laurent dans sa partie ontarienne, à partir du lac Saint-François en remontant vers Cornwall (Pointe Maligne) jusqu’aux Mille-Îles. L’auteure nous invite à la suivre dans son périple d’où se dégage à travers les écrits, les cartes, les siècles et les personnes qui ont sillonné les lieux, une poésie de l’histoire. Elle ravive le souvenir de sites engloutis depuis la construction de la Voie Maritime du Saint-Laurent et l’aménagement des rapides du Long Sault. Isle aux deux Testes, Anse à la Mort, Isle au Diable, Pointe aux Herbes, Anse au Gobelest, Pointe au Citron, Anse au Corbeau, Isle à la Cuisse, Pointe aux Joncs, Isle aux Mille Roches, Isle aux Galots, Isle Magdeleine, Isle au Batteau, Isle aux Perches, Pointe aux lièvres, Cabane aux noix, le Moulinet… autant de patronymes défilent sous la plume de Nicole V. Champeau pour qu’on en saisisse la beauté, parfois sombre. Quelques noms évoqués : René de Bréhant de Galinée, Xavier de Charlevoix, les pères Ragueneau, Chaumont et Dablon, le comte de Frontenac, Robert Cavelier de La Salle, Pierre Esprit Radisson, Joseph-François Lafitau, le baron de Lahontan, le chevalier de la Pause, Gédéon de Catalogne, Pierre Pouchot de Maupas, Joseph-Gaspard Chaussegros de Léry. Pointe Maligne. L’infiniment oubliée rappelle aussi la magnifique chevauchée du Long Sault et les rapides troubles en amont – les glaces, les mouillages et les vents, les batteaux [sic] qui embardent, les passages effroyables, les bouillons qui sautent de 12 à 15 pieds de haut, les eaux violentes – pour que demeurent dans la psyché des lieux quelques traces de leur souvenir.

Avis :

Nicole V. Champeau est une auteure qui se démarque des autres. Elle met judicieusement en lumière Pointe-Maligne, le fleuve Saint-Laurent dans sa partie ontarienne. Une histoire qui fut complètement oubliée. Grâce à sa superbe écriture, elle redonne une vie à ce passé. Les amateurs d’histoires vont se régaler de ce premier tome. J’ai été surpris par la transparence de son écriture. Elle écrit comme si elle nous raconterait autour d’une table cette histoire. Cela rend passionnant et à la fois surprenant. Un beau livre qui restera indémodable.

Auteure :

Nicole V. Champeau est originaire de Cornwall, en Ontario. Le fleuve Saint-Laurent de sa province natale demeure le lieu de poésie qui l’a profondément marquée.

Références :

Titre : Pointe Maligne : L’infiniment oubliée
Auteure : Nicole V. Champeau
Éditeur : Vermillon
ISBN : 978-1-897058-74-9
Prix : 30 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Juillet 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :