Accueil > Août 2009 > “ 1779 : Trois bêtes à sept têtes ” de Johanne Pothier

“ 1779 : Trois bêtes à sept têtes ” de Johanne Pothier

Récit :

big_parking_1779 En 1779, sur les berges des Trois-Rivières, les colons vivent aussi paisiblement que possible dans une ambiance politique extrêmement tendue. La vieille Moëte Morasse entend bien ne pas se soumettre à la couronne anglaise, et mène une mission secrète pour réinstaller le pouvoir français au Canada. Les manœuvres de marins sanguinaires, venus terroriser le peuple pour le soumettre définitivement, passent inaperçues dans la confusion que sème l’entremêlement des destins, jusqu’à ce que la Bête à sept Têtes se déchaîne… En recollant les informations qu’elle possédait sur une tragédie ayant marqué l’histoire de sa famille, Johanne Pothier a imaginé cette bouleversante épopée, révélatrice de ce qu’ont dû affronter nos ancêtres au lendemain de la Conquête.

Avis :

C’est vraiment très réussi! Johanne Pothier à en plus de trouver la bonne maison d’édition pour son roman – qui est le premier tome, ce qui est une excellente nouvelle en soi – à trouver une histoire jubilatoire. Pothier s’amuse avec les mots, ces personnages et les rebondissements. Dès la première page, j’ai été captivé. Pour faire une comparaison, elle serait la Tim Burton de la littérature québécoise, rien de moins. Les Éditions de la Bagnole signent une auteure prometteuse qui se dirige de succès en succès. À lire sans hésiter !

Auteure :

Née à Trois-Rivières 318 ans après sa fondation, Johanne Pothier grandit seule au milieu de cinq adultes. Le soir, pour s’endormir, elle raconte des histoires à ses doigts. Sa mère lui fait apprendre la ville, l’anglais, le ballet, le piano, le chant, le violon et lui fait connaître les Ursulines. Son père lui enseigne l’espace, le fleuve, les champs, l’étable, la terre des Pothier. Johanne s’évade au Conservatoire, puis à McGill, puis en Europe, pour donner un droit d’asile à sa délinquance secrète. Revenue au pays en 1979, elle joue du violon et l’enseigne, d’abord au Conservatoire de Chicoutimi, puis à celui de Québec, de Montréal, et finalement de Trois-Rivières.

Références :

Titre : 1779 : Trois bêtes à sept têtes
Auteure : Johanne Pothier
Éditeur : Les Éditions de la Bagnole – Collection Parking
ISBN : 978-2-923342-33-7
Prix : 24,95 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Août 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :