Accueil > Juin 2009 > “ Et qu’on n’en parle plus ” de Michel Sardou

“ Et qu’on n’en parle plus ” de Michel Sardou

Récit :

SG-CV-BAT Michel_Sardou.qxd:Mise en page 1

Un ours. C’est ce que tout le monde pense de moi. Et c’est la vérité. Si pour ce livre, j’avais préparé un plan, ce que je n’ai pas fait, il y aurait eu quoi ? Ma naissance, l’école, l’armée – je précise l’armée sans guerre – trois mariages, des enfants, mes chansons, mes petits-enfants. Ajoutons comme chez tout le monde les emmerdes administratives et diverses, quelques cuites de célébration, une ou deux aventures extraconjugales, histoire de se vanter un brin et puis finalement quoi ? Je ne peux m’empêcher de songer qu’à la fin de ce mémoire j’aurai l’âge de mon père lorsqu’il est mort. Mon Dieu, comme je regrette de ne pas l’avoir mieux connu. Ni l’un ni l’autre n’avons su faire le premier pas. Il m’observait, je le sais bien, mais pas un mot. La confidence n’aura jamais été son truc. Il espérait peut-être que je le découvrirais tout seul à un moment précis de ma vie ? J’essaie, papa, j’essaie…

Ce livre est un événement. Michel Sardou, qui n’avait jamais raconté sa vie, parle pour la première fois. Tour à tour désinvolte, ironique ou rageur, il poursuit dans cette surprenante autobiographie un dialogue énergique – et imaginaire – avec sa mère Jackie.

Avis :

En premier, j’adore Sardou. Pour moi, il est la plus grande voix de la chanson française et francophone. Depuis 1982, j’achète tous ces albums et DVD. Je suis un fan inconditionnel. Lire du Sardou, c’est autre chose. Personnellement, les chanteurs qui se racontent en long et en large sur leurs vies, me gonflent. Seule, la biographie de Fugain avait su attirer mon attention, car elle était magnifiquement écrite. Ici, le livre de Sardou aurait pu s’intituler : “Je dirai ce que je veux, tout en n’écrivant presque rien ”. Que Sardou est eu des maîtresses, sniffer de la drogue, je m’en fou royalement. Le dialogue avec sa mère est très réussi, tout comme son humour dans l’écriture. Certains passages m’ont fait penser à de l’Audiard et même si l’autobiographie est distrayante, je suis resté sur ma faim. J’aurai apprécié un peu sa vision sur ces albums et en peu moins de vie privée. Certaines anecdotes étaient d’ailleurs connues depuis des années, par exemple avec Barbara. Rien de nouveau. Passons. J’espère que son prochain livre sera un roman, car il se révèle comme un auteur qui possède déjà une plume. Je ne suis ni déçus, ni content de joie. J’ai passé un agréable moment de lecture sans plus. À lire.

Auteur :

Né le 26 janvier 1947, fils de Fernand Sardou et Jackie Sardou, Michel Sardou est l’un des chanteurs français les plus populaires. Il a enregistré plus de 300 chansons, parmi lesquels Les Ricains, En Chantant, Le France, Les Lacs du Connemara, La Maladie d’Amour, Vladimir Illitch, Musulmanes… Également acteur pour le cinéma et comédien de théâtre, il a dirigé un temps le théâtre de la Porte Saint-Martin.

Références :

Titre : Et qu’on n’en parle plus
Auteur : Michel Sardou
Éditeur : XO Éditions
ISBN : 9782845634053

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Juin 2009
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :