Accueil > Octobre 2008 > " L’enfant des neiges " de Marie-Bernadette Dupuy

" L’enfant des neiges " de Marie-Bernadette Dupuy

Récit :

Un soir glacé de l’Épiphanie 1916, dans le village de Val-Jalbert, au Lac-Saint-Jean, une des religieuses du couvent-école découvre un bébé d’un an, niché dans un ballot de fourrures. Les sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil viennent alors tout juste de prendre leur fonction d’enseignante, et celles-ci sont bien désemparées devant la fillette abandonnée, peut-être atteinte de la redoutable picote. Val-Jalbert, bourgade ouvrière édifiée au pied de la chute de la rivière Ouiatchouan, abrite une population vaillante où rien ne manque. Gérée par la compagnie qui fabrique de la pâte de bois pour le marché mondial, la vie s’y écoule dans l’ordre et une moralité irréprochable. L’enfant de la nuit bouleversera peu à peu l’existence des sœurs et de leurs voisins immédiats, les membres de la famille Marois, qui la prendront en charge. Mais d’où vient Marie-Hermine, aux yeux si bleus? Pourquoi ses parents l’ont-elle déposée comme un fardeau encombrant à la porte du couvent-école? Dotée d’une voix exceptionnelle, au fil des années, l’orpheline deviendra celle que l’on appellera affectueusement « le rossignol des neiges », l’orgueil du village ouvrier pourtant condamné à l’abandon à cause de la fermeture de l’usine en 1927. À cette occasion, les maisons se vident, les jardins sont abandonnés et les religieuses quittent le village, qui devient quasiment désert. Or, au cours de ces événements fortuits, le passé de Marie-Hermine refera surface, les jalousies écloront, comme l’amour d’un jeune métis, Toshan, rencontré lors d’un passage au bord du lac Saint-Jean.

Avis :

Marie-Bernadette Dupuy est une auteure qui à chaque roman arrive encore à surprendre son lectorat avec des histoires étonnantes, passionnantes et historiques.

Au début — et je ne le cache pas —, lire un roman d’une Française qui parle de Val-Jalbert, fleuron du Lac-Saint-Jean, je me suis dit que j’allais lire encore une fois les stéréotypes qui collent à la région.

À ma grande surprise, elle a su éviter cela avec brio. Son histoire, vient avant tout d’une passion pour cet endroit dès sa première visite.

Cela se ressent dans le roman. Je dirais même qu’elle avait envie d’en connaître plus sur Val-Jalbert, plutôt d’inventer sa vision des choses.

Jusqu’ici, nous parlions souvent de « Maria Chapdelaine » de Louis Hémon, qui a fait connaître ce bout de pays aux Français. À présent, nous allons pouvoir ajouter « L’enfant des neiges« , comme roman historique jeannois.

Pour ceux qui ont vu,  » Survivre avec les loups  » de Véra Belmont, retrouveront cette atmosphère glaciale, mais tellement passionnante.

Magique!

Auteure :

Marie-Bernadette Dupuy est née à Angoulême, dans la Charente française, en 1952. Petite fille un peu rêveuse, son enfance s’est déroulée dans les rues étroites de la vieille ville médiévale. Elle détient un brevet supérieur d’enseignement commercial, option secrétariat, de l’École d’Hôtesses et de Secrétariat. Madame Dupuy a mérité le prix d’excellence en secrétariat en 1972 et la médaille d’or de la Société d’encouragement au bien de la Charente.
Au décès de sa mère, elle décide de se consacrer à l’écriture d’un ouvrage concernant Élisabeth d’Autriche, l’impératrice Sissi, qui était leur idole à toutes les deux. Elle se rend en Bavière et rencontre par hasard des descendants de la célèbre famille des Habsburg. Se liant d’amitié avec eux, elle publie Femmes impériales en 1985. Depuis, cette auteure prolifique demeurant à Gond Pontouvre a fait paraître plus d’une trentaine de livres, dont plusieurs portent sur la royauté: Victoria, Eugénie, Sissi: trois femmes inoubliables; Sissi, Diana, un face-à-face au-delà du temps; Alexandre II – Katia Dolgorouky: Leur véritable histoire; Sur les traces de Sissi: L’ange de Wallsee. Elle a aussi publié plusieurs polars: Angoulême, du sang sous les collines; Les Croix de la pleine lune; Quand l’histoire assassine au pays des vignes; Cognac, un festival meurtrier; Vent de terreur sur Baignes, pour n’en nommer que quelques-uns. Parallèlement à son travail d’écrivaine, Marie-Bernadette Dupuy (MBD, comme elle se plaît à signer ses livres) se consacre à l’édition et dirige le magazine Promenades, qui met en valeur le patrimoine charentais. L’Orpheline du Bois des Loups, publié en 2002 aux Éditions JCL, est son premier ouvrage disponible en terre canadienne. Se sont ajoutés depuis: L’Amour écorché paru en 2003, puis, en mars 2004, toujours chez JCL, Les Enfants du Pas du Loup et, en septembre, Le Chant de l’Océan. Elle revient en 2005 avec Le Refuge aux roses, l’histoire d’un amour plus fort que la mort. Tout juste quelques mois plus tard, de la plume prolifique de Marie-Bernadette Dupuy nous arrive La Demoiselle des Bories, suite attendue de L’Orpheline du Bois des Loups. Pour sa part, Le Cachot de Hautefaille, est sur le marché depuis août 2006. Son ouvrage suivant, Le Val de l’espoir, évoque un problème caractéristique de notre époque, les ravages que cause la drogue. Depuis l’été 2007, madame Dupuy nous présente une grande saga en plusieurs tomes, dont le premier, Le Moulin du loup, fut presque aussitôt suivi par Le Chemin des falaises, puis par Les Tristes Noces, au tout début du printemps 2008. Paru quelques mois plus tard, à l’automne 2008, L’Enfant des neiges raconte la fascinante histoire d’une jeune fille douée pour le chant, demeurant au début du siècle dernier dans le pittoresque village de Val-Jalbert. Parallèlement, elle livre ce même automne le quatrième tome d’une série de cinq, La Grotte aux fées.

Découvrez le site personnel de l’auteure: mbdupuy.free.fr

Références :

Titre : L’enfant des neiges
Auteure : Marie-Bernadette Dupuy
Éditeur : Éditions JCL
ISBN : 978-2-89431-391-6
Prix : 26,95 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2008
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Publicités
Catégories :Octobre 2008
  1. goursaud
    5 août 2009 à 12:47

    je viens de trouver cette belle page et je félicite la personne qui l’a rédigée. Cette auteure séduit de plus en plus un large public. Elle me fait penser à Christian Signol, un écrivain que j’adore mais en plus costaud encore. tout est visuel, on a envie, et toujours envie d’en savoir plus.
    un auteur à recommander absolument à toutes les personnes qui ne la connaissent pas encore, c’est trop beau ce qu’elle écrit, trop trop beau.

  2. Danielle Lavoie
    24 novembre 2009 à 6:59

    Bonjour,

    J’aimerais savoir où puis-je me procurer le volume « L’enfant des neiges », je ne le retrouve nulle part. J’habite à Drummondville mais je travaille à Montréal. Alors une place ou l’autre, je me ferais un plaisir d’acquérir ce volume puisque le 2e Tome m’a été offert en cadeau.

    Merci

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :