Archive

Archive for the ‘Non classé’ Category

Projet du parc Ste-Anne

Ceux qui ont déjà voté pour le projet du parc Ste-Anne peuvent aller voter encore, car vous avez le droit de voter une fois par jours tout au cours de la période de votation.

Faites vite allez revoter ce soir et demain et après-demain, etc., ç’a va vraiment nous aider à atteindre la ronde finale.

Une petite minute pour aider notre cause communautaire.

http://www.parcsainteanne.org/

IL EST ESSENTIEL DE VOTER UNE FOIS PAR JOUR POUR QUE CE PROJET GAGNE!!!!

Publicités
Catégories :Non classé

Concours pour la Saint-Valentin

15 janvier 2009 1 commentaire

logo Café crème

C’est bientôt la Saint-Valentin. Quoi de plus beau que d’offrir un livre en cadeau?
Les Éditions Café Crème, vous offre de gagner cinq exemplaires du livre
"Plaisirs sûrs… Folégandros", le roman érotique de Geneviève St-Amour.

Pour gagner l’un des cinq exemplaires il suffit de m’envoyer
un courriel à jld.chron.litt@cgocable.ca et de m’écrire votre
plus beau souvenir de la Saint-Valentin. N’oubliez pas d’inscrire
vos coordonnées complètes pour envoyer le livre.

Parmi les courriels reçus, cinq histoires seront sélectionnées.
À vos claviers et bonne chance !

Date limite du concours : le mardi 10 février 2009.

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
https://madeinquebec.wordpress.com

Catégories :Non classé

" L’erreur " de David, Prémont et Tourreille

Récit :

2003. Les États-Unis envahissent l’Irak, à la recherche d’armes de destruction massive et au nom de la lutte contre le terrorisme. C’est sans l’accord de la communauté internationale, sans véritable plan de reconstruction et sur le fondement d’informations erronées que les GIs partent à l’assaut de l’État baassiste le 20 mars 2003. À peine trois semaines plus tard, le président américain annonce la fin des opérations militaires. Mais l’épopée glorieuse se transforme très vite en occupation ratée. Aux pillages spectaculaires des premiers jours succèdent l’épuration, la désolation, les attentats, les massacres et les guérillas interconfessionnelles.

Comment expliquer cette guerre qu’a déclenchée la Maison-Blanche il y a maintenant cinq ans ? Quels intérêts le président Bush a-t-il servis en occupant un État que son père avait délibérément refusé d’envahir plus d’une décennie auparavant ? L’erreur qu’ont commise les décideurs en s’enlisant dans les sables de Mésopotamie est si désarmante qu’il est aujourd’hui difficile de croire véritablement au complot. L’explication est beaucoup plus simple, elle reflète les contradictions et la cacophonie du système décisionnel américain.

Avis :

Pas moins de 4 professeurs, dont Charles-Philippe David, qui a signé en 2006 le livre « 11 septembre 2001 : cinq ans plus tard », nous revient avec un livre qui surfe encore sur les nombreux échecs américains.

Je signalais que 4 personnalités du monde politique américain se sont partagé la lourde tâche de rassembler l’ensemble des informations concernant l’invasion en Irak par les Américains.

Ils émettent une vision sombre et juste du règne de Bush, pour eux ce n’est pas moins qu’un échec américain.

Entre l’erreur politique, militaire et institutionnalisé, le tout se tient avec brio et c’est très pertinent.

Un essai vraiment réussi sur toute la ligne. Les auteurs peuvent être fiers du résultat final.

Auteurs :

Charles-Philippe David, Karine Prémont et Julien Tourreille.

Extrait :
Vous pouvez lire un extrait ici.

Références :

Titre : L’erreur ou l’échec américain en Irak cinq ans plus tard
Auteurs : Charles-Philippe David, Karine Prémont et Julien Tourreille
Éditeur : Septentrion
ISBN : 2-89448-542-5
Prix : 19,95 $

Catégories :Non classé

" La femme la plus riche du Yorkshire " de F. Laroui

Récit :

Un jeune universitaire marocain, titulaire d une chaire d économétrie à l université de York, se retrouve plongé dans l univers étrange et mouillé de la campagne anglaise. Pour échapper à l ennui qui le guette, il décide d effectuer une étude ethnographique du peuple anglais, se servant des méthodes utilisées par les ethnologues occidentaux quand ils étudient les peuples primitifs. Partant du principe que le pub est à l’Anglais ce que l arbre à palabres est aux Bambaras, il y installe ses pénates et note scrupuleusement sur un petit carnet les détails de la vie quotidienne, les murs et les rites de ces curieux indigènes. De cette étude va naître une rencontre avec une terrifiante et richissime vieille dame anglaise.
Entre ces deux énergumènes que tout oppose, le choc est inévitable. Et les plongera, l un comme l autre, dans des situations inextricables et drôles…

Avis :

J’écris toutes mes chroniques d’Alma, au Lac-Saint-Jean. Et le livre de Fouad Laroui est le premier que j’ai lu cette année sur mon patio en respirant le grand air. J’espère qu’il en sera ainsi pour les autres romans. Je compte sur Dame Nature d’offrir du beau temps.

Le roman est surprenant et dans le bon sens. Je m’attendais à un roman sans ambition de la part de l’auteur et c’est tout le contraire qui s’est produit.

Dès les premières pages le lecteur sera séduit par le décor décrit, les dialogues à saveur anglaise, sans oublier l’irrévérence que j’aime tant lire parfois chez les auteurs.

Le tout est écrit pour passer un excellent moment de lecture. Une lecture qui apaise. Une lecture qui fait du bien.

Auteur :

Marocain de naissance, économiste de formation, professeur de littérature francophone à l université d Amsterdam, romancier de langue française, poète de langue néerlandaise, journaliste politique, critique littéraire, Fouad Laroui court le monde, chargé de son sac de voyage et de sa vaste culture. Aux Éditions Julliard, Fouad Laroui a fait paraître : Les Dents du topographe, De quel amour blessé, Méfiez-vous des parachutistes, Le Maboul, La Fin tragique de Philomène Tralala, Tu n as rien compris à Hassan II, et chez Robert Laffont : De l islamisme, une réfutation personnelle du totalitarisme religieux.

Références :

Titre : La femme la plus riche du Yorkshire
Auteur : Fouad Laroui
Éditeur : Julliard
ISBN : 9782260017455

Catégories :Non classé

" L’amour est un carburant propre" de Virgine J. Roussel

Récit :

L’amour comme point de départ ou point de chute ? Du vertige au basculement, un dérapage suffit.
Ici les grains de sable font les grandes tempêtes, la chute devient envol, les corps exultent et s’égarent, jusqu’au point de rupture. Ici les femmes donnent la mesure charnelle, l’amour leur tient lieu de révolte, un aiguillon, une raison de vivre ou de mourir parfois. Naïves, amoureuses, indociles, coriaces ou aveuglées, elles se perdent un peu, beaucoup, passionnément, à la folie…
Neuf histoires pour raconter cet instant précis, vacillant, où la vie change, dire le courage des femmes, cette intuition, ou cette inconscience, qui les pousse au départ. Dire aussi, sans doute, que l’échec est moins dans la mort que dans la soumission. Les héroïnes de ces nouvelles ne se résignent pas, elles s’évadent, parfois titubantes, mais toujours résolues. Une quête de liberté qui passe par la transgression des habitudes, des corps ou de la raison.

Avis :

Sorti en France aux éditions Le Seuil, le roman  » L’amour est un carburant propre  » de Virginie J. Roussel, dépeint avec minutie les rapports entre hommes et femmes en neuf histoires un peu trop françaises à mon goût. Les références sont très françaises s’éloignant ainsi d’une complicité qu’elle aurait pu connaître avec un lectorat issue du Québec.

Même si les situations sont universellement pareilles, les dialogues perdent de leurs intensités en étant trop développés pour le marché européen.

J’invite cette auteure à venir s’imprégner de la culture nord-américaine pour comprendre que parfois les réactions entre hommes et femmes ne sont pas pareilles que chez nos cousins français.

Le roman en tant que tel est divertissant et on passe un excellent moment.

Auteure :

Virginie Jouannet Roussel a reçu en 2000 le Prix Prométhée de la nouvelle pour son premier recueil, Les hommes sont des petits poucets, publié aux éditions du Rocher. Elle a depuis écrit un roman, La chair du péché (Le Rocher, 2001) et de nombreuses pièces de théâtre, adaptations et fictions radiophoniques.

Références :
Titre : L’amour est un carburant propre
Auteure : Virginie Jouannet Roussel
Éditeur : L’instant même
ISBN : 9782895022640
Prix : 20 $

Catégories :Non classé