Projet du parc Ste-Anne

Ceux qui ont déjà voté pour le projet du parc Ste-Anne peuvent aller voter encore, car vous avez le droit de voter une fois par jours tout au cours de la période de votation.

Faites vite allez revoter ce soir et demain et après-demain, etc., ç’a va vraiment nous aider à atteindre la ronde finale.

Une petite minute pour aider notre cause communautaire.

http://www.parcsainteanne.org/

IL EST ESSENTIEL DE VOTER UNE FOIS PAR JOUR POUR QUE CE PROJET GAGNE!!!!

Catégories:Non classé

Chaque chose à une fin…

Chers amis,

Ceci est mon dernier message que je posterai sur MiQ. Depuis deux ans, je réalise régulièrement des chroniques littéraires qui connaissent un grand succès. À l’heure où j’écris ces lignes, vous êtes 42 000 visiteurs par semaine. Sachez que j’apprécie cette marque de confiance. Mais l’heure des choix dans la vie professionnelle a sonné. C’est ici que prend fin MiQ. Merci de votre accueil. Vous êtes une belle page de ma vie.

À bientôt ailleurs…

Jean-Luc Doumont

Catégories:Septembre 2009

Le prix littéraire JEUNESSE 2009 du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean

L’équipe du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean dévoile aujourd’hui le gagnant du Prix littéraire Jeunesse 2009. Le jury a retenu l’oeuvre de Louise Portal, intitulée Ulysse et Pénélope, illustrée par Philippe Béha et publié chez Hurtubise HMH en 2008.

Avec cette broderie originale sur une histoire presque aussi vieille que l’écriture, Louise Portal réussit le tour de force de rendre enchanteur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Les mots éclosent joliment sur la page et forment un appel enjoué à larguer les amarres pour un de ces voyages infinis que seule permet l’imagination. Ulysse et son jeune lecteur découvriront ensemble que savoir jouer avec les mots, comme le fait si élégamment ce texte à la langue très musicale dans sa simplicité, c’est s’ouvrir un univers et partir à la rencontre de tous les enfants de la terre : il suffit de devenir un « écribien » ! La typographie inventive et des illustrations magnifiques font de ce petit livre intelligent une des lectures les plus agréables et les plus stimulantes dont puissent rêver les parents pour leur enfants.

Dans la même catégorie, le jury a retenu comme finaliste Isabelle Larouche originaire de Chicoutimi pour son livre intitulé Les fées à l’école, illustré par Karine Montpetit et paru aux Éditions du Phoenix en 2008.

Quand une classe entière de petites filles décide d’inciter des fées à visiter leur école, il s’ensuit une série de péripéties fort divertissantes qu’Isabelle Larouche raconte avec une grande finesse et un sens du récit capable d’accrocher petits et grands. On y croit, tout simplement ! Mais c’est parce que ces fées sont aussi d’adorables petites filles, espiègles et pleines d’invention. C’est aussi parce qu’en racontant les efforts des élèves pour attirer les fées, en montrant ainsi de jeunes esprits rivalisant d’ingéniosité et s’efforçant d’apprivoiser l’inconnu, c’est un attachant plaidoyer pour une école ouverte sur le monde et sur l’autre que l’auteure offre aux enfants et au monde de l’éducation tout entier.

Le jury accorde aussi une mention spéciale à Maxime Roussy, résidant de Laterriére, pour Le Blogue de Namasté. La naissance de la réglisse rouge (tome 1), en collaboration avec Marie-Ève Larivière, publié aux Éditions Marée Haute en 2008.

Dans la série « Le blogue de Namasté », les auteurs proposent un récit divertissant et très actuel, aussi bien par sa forme que par les préoccupations, parfois hilarantes, qu’il met dans la tête de sa jeune héroïne. Toutes les ados qui ont un jour ou l’autre entrepris un journal se reconnaîtront dans cette blogueuse à la fois soucieuse de protéger son intimité et de se projeter au grand jour, en toute candeur et sans trop se prendre au sérieux. Le style grandement maîtrisé correspond parfaitement à la façon d’écrire de la génération Facebook. Un divertissement plein de clins d’oeil mais qui ne tombe jamais dans le cliché.

Chaque semaine, le Salon du livre dévoilera le gagnant d’une catégorie des Prix littéraires jusqu’à la grande soirée de remise de prix qui aura lieu le jeudi 1er octobre lors de la cérémonie d’ouverture officielle de la 45e édition du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

À surveiller, le gagnant de la catégorie Roman qui sera dévoilé le jeudi 10 septembre, parmi les oeuvres présélectionnées suivantes :
- Mélikah Abdelmoumen, Victoria et le vagabond (Marchand de feuilles)
- Sophie Bouchard, Cookie (La Peuplade)
- Reine-Aimée Côté, L’échappée des dieux (Éditions VLB)
- Frédéric Gagnon, Le Fil de fer (Éditions du Cram)
- Nicole Houde, Je pense à toi (La Pleine Lune)

Source :
Émilie Murgalé, coordonnatrice aux communications

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
http://madeinquebec.wordpress.com

Catégories:Septembre 2009

Les mots au coeur de vos passions au Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean

salon Les mots au coeur de vos passions tiendront l’affiche au Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean à l’occasion de la 45e édition qui aura lieu du 1er au 4 octobre prochain au Centre des congrès-Holiday Inn Saguenay. Le slogan 2009 témoigne à la fois de l’estime que le Salon porte depuis toujours aux auteurs et à leurs ouvrages et de son objectif de satisfaire les visiteurs en leur présentant une variété de livres et d’animations couvrant leurs centres d’intérêt. L’affiche créée par l’agence Corbus invite au partage des mots et des passions dans une atmosphère conviviale et chaleureuse. L’équipe du Salon du livre met tout son coeur aux préparatifs de la prochaine édition. Les détails de cette programmation seront dévoilés le 17 septembre prochain lors de la conférence de presse. Depuis le printemps dernier, le Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean a renouvelé sa direction et a réalisé une recherche active de nouveaux partenaires qui a porté fruit. D’abord, une entente de commandite très prometteuse pour les années à venir a été conclue avec Quebecor Inc., un acteur significatif du milieu littéraire québécois. Cette entente permet au Salon de traverser sereinement un contexte économique difficile qui a eu raison de la participation d’un de ses commanditaires habituels. Le Salon en profite pour remercier ses nombreux autres partenaires de leur fidélité et de leur soutien accru. L’équipe se tient, maintenant, prête à accueillir de nombreux visiteurs, amoureux du livre, et les informe que le coût d’admission sera de 2 $ cette année. Pour plus de détails, veuillez consulter le site Internet à www.salondulivre.ca

Source :
Émilie Murgalé, coordonnatrice aux communications

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
http://madeinquebec.wordpress.com

Catégories:Septembre 2009

Le livre numérique

gillesherman En entrevue, Gilles Herman, éditeur chez Septentrion, qui parle du livre numérique. D’origine belge, Gilles Herman habite Québec depuis 1998, ville où il a pris racine. Son diplôme d’ingénieur industriel explique en partie son intérêt pour les technologies, dont le livre numérique.Fasciné par l’histoire, il conjugue ses deux passions aux éditions du Septentrion comme éditeur et directeur général. En septembre 2007, il était élu vice-président de l’Association nationale des éditeurs de livres, section littéraire (ANEL) où il siège, entre autres, au comité du numérique.

Voici l’entrevue en MP3. Bonne écoute!

Podcast_CTAP_small

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
http://madeinquebec.wordpress.com

Catégories:Septembre 2009

Deux nouveaux “Parfums d’ailleurs ” chez Guy Saint-Jean

La vierge dans la cité de Raja El Ouadih

Récit :

9782894550540 Voici vingt et un portraits de femmes marocaines, des histoires brèves reliées entre elles par un événement, le mariage de Nora. Elles ont aussi en commun la présence d’un désir profond d’affirmation de soi dans un monde où la modernité et la tradition sont en perpétuelles confrontations. Ces Marocaines mariées, veuves ou célibataires, sont préoccupées par leur avenir, enchevêtrées dans leurs racines et assoiffées de changements et d’évolution. L’adultère, l’émancipation sociale, la quête de liberté, la préservation de la virginité, la polygamie et le fardeau familial sont quelques-uns des thèmes abordés dans ce recueil avec honnêteté et respect mais aussi, avec humour et dérision. L’auteure dépeint, entre autres, une facette peu et mal connue de la sensualité et de la sexualité féminine au Maroc.

Avis :

Même si ce recueil ne parle qu’exclusivement de femmes, il n’est néanmoins un livre consacré au féminisme. Oui, j’ai eu cette crainte de lire un pamphlet sur les femmes et leurs droits. Je n’ai rien contre cela, mais il en sort quelques-uns par année, où chaque femme exprime librement la féminisation dans le monde actuel. Si l’auteure parle de frivolité, le recueil est plus profond que cela. Elle exprime cette soif incessante de ces femmes marocaines à empoigner la vie par elles-mêmes et démontrer aux hommes qu’elles existent. Je ne pourrais passer sous silence le travail de l’auteure qui se révèle comme une grande auteure moderne. Elle pose sa plume sur ces femmes avec une fascination, mais aussi avec respect. Parmi les 21 nouvelles, il y a quelques perles littéraires : “Spouda”, “La descente aux enfers”, “Les ragots”, “La sauterelle”, ou encore “La seconde résidence”. Ces textes figurent déjà parmi les classiques de la littérature moderne. Dans l’écriture de Raja El Ouadili, le lecteur ressentira toute la poésie de l’auteure. Elle a mis sur papier des mots justes, qui ne sont pas illusoires. Un grand travail en soi. Magnifique. Découverte de l’année 2009!

Auteure :

Raja El Ouadili, native du Maroc, vit au Québec depuis 1991. Agroéconomiste, elle a travaillé dans l’enseignement, la recherche et le développement économique. Fascinée depuis toujours par la peinture et l’écriture, elle trouve finalement quelques moments de répit pour transcrire avec sa plume et ses pinceaux ce monde qui l’habite et qu’elle questionne. La vierge dans la cité est son premier livre.

Références :

La vierge dans la cité – Raja El Ouadih – Guy Saint-Jean Éditeur – 978-2-89455-054-0 – 22,95 $

—————————–

Inch’Allah de Marc-André Moutquin

Récit :

9782894552421 Antoine, jeune étudiant en médecine, quitte sa routine montréalaise et s’expatrie pour un mois de stage dans un modeste dispensaire sénégalais. Là-bas, il soignera les malades de Koudiadienne et des environs, supervisé par Joseph, un chef infirmier rigide et intransigeant. Empli de questionnements et de doutes envers les limites de la pratique médicale, Antoine s’occupera des maux de chacun et tissera ainsi des liens avec les gens de ce pays sablonneux. Au gré de ses rencontres, l’écart se creusera entre sa vie à Montréal, sa culture et ses certitudes, et celle au Sénégal, poussiéreuse, ensorcelée, fragile et déconcertante.

Avis :

Sous un judicieux mélange de vérité et de carnet de voyage, Moutquin est arrivé à ficeler un roman qui tient la route du début à la fin. Sa vision de Nord-Américain il l’a posé sur celle de l’Afrique, où les doutes et les questionnements sont nombreux. Le mal du pays est aussi présent. Les cultures sont différentes et les points de repère moins pressent. Ce roman sorti chez Guy Saint-Jean éditeur risque de faire grand bruit. À lire sans hésiter.

Auteur :

Né en 1977 en Nouvelle-Zélande, Marc-André Moutquin a étudié les arts, les lettres et les langues avant de se tourner vers le domaine de la santé. Il a effectué un stage dans un dispensaire au Sénégal et poursuit actuellement des études à la faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke à titre d’infirmier bachelier. Il a publié, en 2004, un recueil de poésie intitulé Girafes urbaines, aux éditions Loup de Gouttière. Récemment, il a été finaliste pour le prix Anne-Hébert 2008 et a gagné le Concours littéraire du 23 avril 2007: l’écriture en liberté.

Références :

Inch’Allah – Marc-André Moutquin – Guy Saint-Jean Éditeur – 978-2-89455-242-1 – 22,95 $

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
http://madeinquebec.wordpress.com

Catégories:Août 2009

Le prix littéraire INTÉRÊT GÉNÉRAL 2009 du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean

L’équipe du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean dévoile aujourd’hui le gagnant du Prix littéraire Intérêt général 2009. Parmi les quatre oeuvres présélectionnées dans cette catégorie, le jury a retenu Les Québécois et l’anglais de Christian Dufour, publié par les Éditeurs réunis en novembre 2008.

À l’heure où la mondialisation semble imposer l’anglais comme langue universelle, Christian Dufour s’élève avec courage contre la nouvelle idée reçue selon laquelle l’école québécoise devrait s’efforcer de rendre bilingue toute la population scolaire. Avec des arguments originaux et convaincants, tout en faisant preuve d’une grande objectivité, il montre que le bilinguisme universel serait un véritable suicide collectif sur les plans politique et culturel. Un message clair et percutant qui mérite un large auditoire, une exhortation à rester soi-même que devraient lire tous les citoyens soucieux de l’avenir du Québec, et en particulier les jeunes. Un livre à méditer et à discuter.

Dans la même catégorie, le jury a retenu comme finaliste Alain Gagnon pour son ouvrage intitulé Le chien de Dieu, carnets 2000-2004, parue aux Éditions du Cram en mai 2009. Cet auteur souligne à nouveau son talent après avoir remporté la semaine dernière le Prix littéraire dans la catégorie Poésie.

Élégante, alerte, poétique ou drôle, l’écriture d’Alain Gagnon se déguste comme un grand vin et parfois comme un alcool fort. Dans ces « carnets » menés pendant quatre ans sans autre programme que le désir de donner une trace légère au plaisir et à la difficulté de vivre, il fait alterner, au gré de la fantaisie ou des circonstances, évocations sensuelles de la nature et dialogues imaginaires avec des grands artistes ou des grands penseurs, réflexions philosophiques et commentaires sur la télévision, la musique et tous les arts qui fondent la culture riche, diversifiée et surtout vivante de ce « chien de Dieu musardant avec bonheur sur tous les chemins de la vie.

Chaque semaine, le Salon du livre dévoilera le gagnant d’une catégorie des Prix littéraires jusqu’à la grande soirée de remise de prix qui aura lieu le jeudi 1er octobre lors de la cérémonie d’ouverture officielle de la 45e édition du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

À surveiller, le gagnant de la catégorie Jeunesse qui sera dévoilé le jeudi 3 septembre, parmi les oeuvres présélectionnées suivantes :

  • Danielle Boulianne, Voyage au centre d’un vidéopoker (Éditions du Phoénix)
  • Hervé Gagnon, Le Talisman de Nergal, tome 5, La cité d’Ishtar (Hurtubise HMH)
  • Jamie Lee Gravel, l’Hikouis (JKA)
  • Dany Hudon, Les pierres des Dieux (AdA inc.)
  • Isabelle Larouche, Les fée à l’école (Éditions du Phoenix)
  • Louise Portal, Ulysse et Pénélope (Hurtubise HMH)
  • Maxime Roussy, Le blogue de Namasté, tome 1, La naissance de la réglisse rouge (Éditions Marée Haute)
  • Mélissa Thériault, Abus de confiance (Compte d’auteur)

Source :
Émilie Murgalé
Coordonnatrice aux communications, Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Copyright – Made in Québec – Jean-Luc Doumont – 2009
Toute reproduction interdite sans la mention
http://madeinquebec.wordpress.com

Catégories:Août 2009
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.